Tag Archives: chef

牛老大- Chef Beef Noodles

18 Nov

In Shida, the night market excluded, you can find a lot of places to eat. So we tried this one woth some friends.
The specialty there was fried noodles. There were different than the one we have near the university but still i had already tried those big noodles in a soup last time. So it was not a big surprise. They were ok, but not that amazing, not too oily and there were some vegetables, which was great.
The onion pancake was bad. That’s one of my favorite thing here (and also one of the first thing i tried when i arrived). But this one was too oily, without much onion inside, and too chewy. Not good.

In the end, that’s a nice restaurant if you want original fried noodles to change once in a while, but that’s not THE place to eat in the area and the noodles in themselves are quite plain concerning taste.

Poulet poché

16 Aug

Poached chicken

I found this new way of cooking your chicken on TV from the famous Pourcel twins. The original recipe was with mango, green apple, cucumber, zucchini, lemon and mint, but since i only had chicken whites, well, i tried another way, but you can put whatever you want, that’s just that i found interesting this way of cooking, there isn’t any fatand it’s still good and tender.

Ingredients for 3:
– 3 chicken whites
– salt & pepper
– thyme

In a clingfilm (1 per chicken white) put your chicken with salt & pepper & thyme on both sides. Roll it tight 4/5 times, roll both ends like a candy and tie them. Put in a 65°C water (you can see little bubbles on the surface). Then let it in for 25/30mn. Pour in iced water to stop the cooking and remove the clingfilm. Finish! You can’t find easier and the chicken is really tender!

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

J’ai trouvé ce mode de cuisson sur une recette des frères Pourcel, et j’avais envie de l’essayer. L’originale est avec une mangue, une pomme verte, de la menthe, du citron, un concombre et une courgette, mais comme mon frigo est vide, j’avais seulement le blanc de poulet, alors j’ai fait avec les moyens du bord. Vous pouvez donc complètement adapter votre recette, c’est juste un mode de cuisson sans matière grasse qui garde le moelleux du poulet et change!

Ingrédients pour 3:
– 3 blancs de poulet
– sel & poivre
– thym

Dans du papier alu, mettre du sel, du poivre et du thym et y étaler le blanc de poulet pour qu’il soit couvert sur les 2 faces. Le rouler 4/5 fois serré, plier les extrémités comme un bonbon et les nouer. Les mettre dans une eau frémissante à 65°C et les laisser 25/30mn. Les transférer dans un récipient rempli d’eau glacée pour stopper la cuisson. Après, on peut le couper comme un saucisson pour une plus belle présentation, ou le laisser comme ça, comme un petit boudin. A vous de voir, on peut varir les assaisonnements à l’infini!

Le Vieux Logis

5 Aug

The chef of this 1* Michelin restaurant, Vincent Arnould is a 2007 MOF (Meilleur Ouvrier de France), and that’s true, when you compare this restaurant to the other one we tried a few days after which was also a * Michelin, you can’t compare the two.

I  loved:

The surrounding: an amazing garden and the old house/hotel (Relais & Châteaux).

The staff: just so nice there, not stiff at all, and when they knew we already went there once, they talked about the chef they used to have, his new restaurant…The one serving us was just full of humor. A real delight. And they ask beforehand what you don’t like so that you can have something else to eat.

The menu: For lunch, they only have a tapas formula, so you try all their dishes à la carte in small pieces. In the end, we had 11 dishes (1 appetizer, 3 starters, 1 fish, 1 meat, 1 cheese, 3 deserts) and for only 42 euros!! No, you’re not dreaming!

The dishes: delicious, the best restaurant i’ve ever tried: creative, a really nice presentation, each plate is a piece of art, really fresh products, great sommelier and a nice cocktail.

And what was the best is that we had an amazing weather to go with it.

I disliked:

The bread was not really good for the area, they could have chosen a better one. The same goes for the coffee, which wasn’t strong enough and was not accompanied with miniardises.

Cocktail:

– Gin, Cognac, Vanilla, Pineapple

Appetizers:

– Tomato Confit pies with Olive Oil & Basilica
– Duck Confit Gizzard with walnuts crumbs
– Dried fruits
– Parmesan shortbread

Wine:

– Rosé de Figuière (Côtes de Provence)

Starters:

– Toast of lobster
– Variation of tomatoes with its Picalili sauce (the tomatoes alone were just divine)
– Goose liver crème brulée, Ceps Cappuccino and Rabbit toast

The last one is my favorite, even if it’s not really the best starter for the season. There’re no words to define the crème brulée and the ceps cappuccino. That was the first time that i ate rabbit, and that’s delicious.

Fish & Meat:

– Walnut Oil Confit Salmon
– Pigeon with its polenta and artichokes hearts

What was great is that you had some sea salt and walnut oil beside to adjust your fish as you like.
That was also the first time that i ate Pigeon, and i loved it too. I think this cook even could have make me like oysters anyway.

Cheese:

– Fourme d’Ambert mousse & Porto jelly

Desserts:

– Walnuts tiramisu
– Orange blossom puffy cream with strawberry sorbet & sauce
– Gjiandura entremet & caramel/ crispy chocolate and chestnuts

The desserts were good, but i still prefer those from some Paris pastries. My favorite would be the walnuts tiramisu, but i wasn’t really in heaven while eating them, as i can be while eating some. However, the cheese mousse was really really amazing with porto.

To summarize: Wait for me, I’ll be back.

Le Vieux Logis
24510 Tremolat

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Le chef de ce restaurant, Vincent Arnould est MOF 2007, et c’est vrai que l’on voit une différence quand on compare à l’autre restaurant * Michelin que nous avons essayé quelques jours après.

J’ai aimé:

L’environnement: un superbe jardin, les tables sous de grands arbres et la vieille maison/hôtel (Relais & Châteaux), les conseils du sommelier.

Le personnel: très gentil, pas guindé, plein d’humour, à nous demander s’il y a des aliments que l’on aime pas, à parler de l’ancien chef…

Le menu tapas: servi en semaine le midi. Parce que pour les gourmandes et les curieuses comme moi, avoir 3 fois plus de plats veut dire 3 fois plus de saveurs et de chances de gôuter à tout! Et pour la modique somme de 42 euros! Non non, vous ne rêvez pas! 11 plats pour 42 euros!
Les plats: superbes niveau esthétique (comme les pâtisseries, on n’a pas envie de les manger!), les produits sont frais et délicieux déjà à la base. Et ils avaient un cocktail non alcoolisé, ce que tous les restaurants n’ont pas.

Le temps: ba forcément ça met dans de meilleures conditions avec l’environnement.

J’ai moins apprécié:

Le pain. Moyen quand on connait celui de la région et les magnifiques pains qu’ils peuvent faire.

Le café, pas assez fort et non accompagné de mignardises. (Ca va, il y a pire comme défauts).

Cocktail:

– Gin, Cognac, Vanille, Ananas

Vin:

– Rosé de Figuière (Côtes de Provence)

Mise en Bouche:

– Gésier de canard et sa chapelure de noix
– Tartelette de tomates confites à l’huile d’olive et basilic
– Sablés aux Parmesan
– Fruits secs

Entrées:

– Tartines de homard
– Déclinaison de tomates et sa sauce Picalili
– Cappuccino de cèpes, crème brûlée de foie gras et tartine de lapin

Les tomates étaient à tomber par terre. Mon entrée préférée reste celle qui est moins de saison mais vraiment de la région, la 3e. Première tentative pour le lapin: à refaire. Surtout le cappuccino de cèpes, on a plein de bocaux!

Poisson & Viande:

– Saumon confit à l’huile de noix
– Pigeon et sa polenta, cœurs d’artichauts

J’ai adoré le fait de pouvoir verser soi-même de l’huile de noix et du gros sel comme on le souhaitait pour ajuster l’assaisonnement. Première tentative encore en ce qui concerne le pigeon. Je crois que ce chef pourrait me faire avaler n’importe quoi que j’aimerais tout.

Fromage:

Mousse de Fourme d’Ambert et sa gelée de Porto

Pas trop fan du bleu, mais là…. le porto se marie très bien avec.

Desserts:

– Choux à la fleur d’oranger et son sorbet et coulis fraise
– Tiramisu à la noix
– Entremet Gjandura caramel ou croustillant chocolat noisettes

Les desserts sont bons, mais pas à m’en faire tomber par terre. Je préfère ceux de certaines pâtisseries de Paris. Mon choix se porterait sur le tiramisu aux noix.

Pour résumé: Attendez-moi, je reviendrai.

Le Vieux Logis
24510 Tremolat

Pierre Hermé

18 Jul

Pierre Hermé…I don’t know what to think about him. He’s worldwide reknowned and the master that made people interested in pastries again. Sure. However, his pastries are not always that great, and neither are his chocolates…

I have already been to his shop for Christmas, to buy a “Bûche Mont-Blanc à ma façon”, and we were quite disappointed, but mainly because we paid the wrong price (or more because they made a mistake in the cakes and we got one smaller). So since then i had quite a negative image of his pastry shop, because it screw up my Christmas day.

However, since Laurent Duchêne, a pastry MOF (MOF stands for Meilleur Ouvrier de France= Best French Craftsman, a prize in each craft that happen every year. Only one person (by craft) receive the price each year, for all his life. This prize is reknown by everyone, both everyday-people and craftsmen and means that the holder of the prize masters his art), was closed, my parents went to Pierre Hermé to buy cakes and chocolates. They chose:

Tarte Infiniment Vanille (Infinitely Vanilla Pie)
rich shortcrust pastry, biscuit soaked in vanilla juice, vanilla white chocolate ganache (yeah, a white chocolate with vanilla taste), vanilla mascarpone cream

This cake…has become my top 2 after the religieuse au café! It is hard to digest, i recognize (that is a first for me to say), but maybe that’s because we eat a 8 people cake with 3 people only… I have to try the same one but with coffee taste. I think the pastry was with almonds, but what i really enjoyed were the different textures of the cake. You had the mousse, the ganache that was like chestnut purée but with vanilla taste and a thin layer of white chocolate mousse that covered the top. The vanilla taste was explosing in my mouth. He used different kinds of vanilla to have this taste. Really, this one was worth coming back.

Elsa
Lemon Biscuit with olive oil, cooked and raw red berries, lemon mousseline

This one was great, but not well-balanced. We hardly felt the red berries because the lemon was a way too strong. It was like eating a lemon pie, so the name and the appearances were totally tricky.
However, the lemon taste was really great in itself. It’s just that it was a little useless to put berries inside if we can’t feel them.
Ah, and i think that the meringues were too sweet so i didn’t really enjoy eating them, but they were really beautifully made and the inside was well-made, without any bubble of air. (Yeah, i know, i’m hard to satisfy…)

The chocolates. I don’t have a picture of them, but they were a way too sweet and even salted? They didn’t feel like real and strong chocolate. Last time we took some, it was also the same. So i don’t recommand to go there for the chocolates. Out of the 3 cakes, one was really worth, the two remaining are ok, but i prefer those of Pain de sucre of Carl Marletti.

Pierre Hermé
185 rue Vaugirard
75015 Paris

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Pierre Hermé…Je ne sais pas trop quoi penser de ses desserts. Il est reconnu dans le monde pour avoir redonné sa place à la pâtisserie dans le monde de la cuisine, je suis d’accord, mais je ne trouve pas que ses pâtisseries soient si particulières en moyenne, sans parler de ses chocolats.

J’avais déjà été à sa boutique à Noël pour acheter une bûche “Bûche Mont-Blanc à ma façon” mais l’erreur qu’ils avaient commis en boutique nous donnant un gâteau plus petit pour le prix du gros m’était resté en travers et avait pourri mon Noël. J’en étais donc sortie avec une mauvaise impression.

Cette fois-ci, comme Laurent Duchêne était fermé, mes parents sont retournés chez Mr Pierre Hermé pour acheter les gâteaux et des chocolats. Ils ont pris:

Tarte Infiniment Vanille
Pâte sablée, biscuit imbibé de jus de vanille, ganache au chocolat blanc à la vanille (oui oui, c’est bien ça, vous avez bien lu), crème de mascarpone à la vanille

D’accord, celui-ci passe en top 2 après la religieuse au café. Je dois essayé la version café plus tard quand même. Il est assez difficile à digérer par contre (c’est bien la première fois que je dis ça d’un gâteau), mais c’est peut-être parce qu’on s’est mangé un gâteau pour 8 à trois… Il me semble que la pâte est aux amandes. J’ai particulièrement apprécié le jeu des textures: la mousse, légère, la crème qui ressemble à de la crème de marron au niveau de la texture, et la fine couche (de mousse?) chocolat blanc qui recouvre le dessus du gâteau. Il faut aussi savoir qu’il a utilisé plusieurs vanille pour donner ce goût explosif en bouche. Celui-ci vaut vraiment le détour.

Elsa
Biscuit au citron à l’huile d’olive, fruits rouges crus et cuits, mousseline de citron

Celui-ci était bon, mais mal équilibré. On ne sentait pas du tout les fruits rouges le goût du citron étant vraiment trop prononcé. Ça donnait un peu l’impression de manger une tarte au citron en fait. Donc l’apparence était très trompeuse. Il n’en reste pas moins que le citron était bon, mais je ne vois pas l’intérêt de mettre des fruits rouges et de lui donner cette apparence si c’est pour ne pas les sentir.
Ah, et j’ai trouvé les meringues trop sucrées, malgré leur belle apparence et le fait qu’elles soient bien pleines sans trop d’air. (oui je suis difficile et alors?).

Quant aux chocolats, aucun intérêt. Ils n’avaient pas le gout prononcé du vrai chocolat (on aime le fort dans la famille, et moi le lait) et ils étaient limite salés. Par contre, le croustillant à l’intérieur était sympathique. Enfin, ils devraient plaire au plus grand nombre si on n’aime pas le chocolat fort. La dernière fois que nous en avions pris, c’était la même chose.
Au final sur 3 gâteaux, il n’y en a un qui vaut vraiment le détour, les autres sont bons, mais je préfère ceux de Pain de sucre et Carl Marletti.

Pierre Hermé
185 rue Vaugirard
75015 Paris

Green Beans & Mint Soup

16 Jul

Now let’s start the serious matter. I took this recipe from the book “Une plume Deux toques” from the twins Jacques & Laurent Pourcel that i bought for my father (but i’m the first one to use it…).  In case you don’t know them, they’re 3 stars Michelin chefs that represented French cuisine at Shanghai World Expo. I saw them on their kitchen there, they looked so serious while preparing the menu!
The recipes are quite well, even if i personnaly think, they don’t give enough description for beginners like me. For example, i didn’t know how to stir (i’m not sure of the word in english…) artichokes, or how long some vegetables have to be cooked, or how thin the chips have to be…and they didn’t write it down. I had to look several times on Internet to see some technics or specific culinar words to understand what they mean, or asked my parents about the way to cook ingredients. So this book is not for beginners and you need a lot of ingredients and time, but i think it’s worthing it, you have really original and creative recipes.

The recipe is quite long but can be divided in 3 parts.
I changed some part, because i wanted a soup that tasted like the one i had at l’Assiette, so i added mint, and i didn’t serve it hot as it was said, but cold.
People told me that they prefered it cold since we are in summer and it goes better with the fresh mint. It is also easier to have a better service with a cold soup because the emulsion would not melt (i saw it did when i was in the restaurant when my friend chose to eat it warm). Furthermore, if you have to prepare several thing, you don’t loose time to warm it up. So it’s up to you. The book says that you need 50mn, but it took me from 2pm to 9pm to made this + the main dish. So maybe it’s more 1:30 hour.
I also changed a little the tiles, i didn’t used any salt since the raw ham is quite salted already, and directly mix it with the potatoes while you should sprinkle it.
Now, the recipe for 6 people. You only have about 1 small ladle per person just as you know, so if you want a big starter, you can increase the ingredients. But i think that’s enough.

Popatoe tile:
– 250g of popatoes
– 30g of butter
– 1 soup spoon of flour
– 3cl of water
– 2 slices of dried raw ham (i only had raw ham)

Cook your potatoes (15/20mn).
Preheat your oven to 150°C (thermostat 6).
Heat the water and the butter. Blend your potatoes with water, flour and your ham cut in really small pieces. Let it cool down. Spread it really thin on a “silpat” and heat it around 8 mn. Mine were too thick, so it was more 20mn and they didn’t get crispy…

Green beans soup:
– 250g of fresh green beans (they MUST be fresh! otherwise don’t even try this recipe)
– 20 cl of “fond blanc” (=poultry broth. I used a poultry broth cubic that you put in 1L of boiled water. I used the leftover for the main dish).
– 2 soup spoons of olive oil
– 3 soup spoons of whipping cream (fat)
– 1 knob of butter
– 1 soup spoon of sugar
– salt & pepper
– fresh mint leaves

Cook “à l’anglaise”your green beans ~20mn (I had to look for the “à l’anglaise” technic, in fact, that the simpliest way: you wait for the water to boil before adding your green beans). Refresh them.
Heat the fond blanc with the butter and the whipping cream.
Put your grean beans in a blender, then your broth, the olive oil, the sugar (the cut mint) salt & pepper and blend. Taste and adjust if needed. Use the conical strainer and put in the fridge if you want it cold/ keep it warm.

Potatoes emulsion:
– 150g of bintjes potatoes
– 50g of fromage frais
– 10g of sugar
– 10cl of whipping cream (full)
– 5cl of milk
– salt

Cook your potatoes with they skin. Peel then and sieve them.
Heat the milk with the whipping cream and sugar and pour on your mash potatoes. Add the fromage frais and some salt, then blend. Pour in a siphon with 3 caps of gas and keep it warm.

When you’re going to serve, put your emulsion on your soup and your tile next. You can add a minth leaf  to decorate.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Passons aux choses sérieuses, les plats. J’ai utilisé le livre “Une plume deux toques” des frère jumeaux Jacques & Laurent Pourcel que j’avais acheté pour mon père (mais je suis la première à l’utiliser…). Pour ceux qui ne le savent pas, les Pourcel étaient des chefs 3 étoiles Michelin, et ils ont représenté la cuisine française lors de l’expo universelle à Shanghai. Je les ai vu d’ailleurs là-bas dans les cuisines, ils avaient l’air super sérieux!
Les recettes du livres sont originales et pas mauvaises. Néanmoins, je trouve qu’ils ne donnent pas assez de définitions et de démarche à suivre pour les débutants. Par exemple, je ne savais pas tourner les artichauts, ou je ne connaissais pas certains termes culinaires, ou les temps de cuissons. J’ai du aller plusieurs fois sur Internet pour me renseigner ou demander à mes parents. Ce n’est pas un livre pour les débutants, mais il permet de faire des recettes originales. Il vous faut du temps et pas mal d’ingrédients, mais il vaut le coup.

Les recettes sont divisées en plusieurs parties. J’ai changé un peu la recette comme je recherchais une soupe qui ressemblait à celle que j’avais gouté à l’Assiette. J’ai donc rajouté de la menthe et je l’ai servie froide. La faire froide est plus pratique pour plusieurs raisons je trouve: on est en été, donc c’est frais, cela permet de faire ressortir le goût de la menthe fraîche, c’est plus facile à servir si vous avez plusieurs plats à préparer simultanément, pas besoin de la faire réchauffer, et enfin, l’émulsion ne fond pas (j’avais vu qu’elle fondait dans l’assiette de mon amie qui avait choisi de prendre la soupe chaude au restaurant). Donc c’est comme vous voulez.
J’ai aussi changé un détail chez les tuiles, je n’ai pas mis de sel à cause du jambon de pays et j’ai directement intégré le jambon dans la pate, et non saupoudré les tuiles avec.

Après ces détails, voici la recette:

Tuiles de pomme de terre:
– 250g de pomme de terre
– 30g de beurre
– 3cl d’eau
– 1 cuillère à coupe de farine
– 2 tranches de jambon de pays séché et haché (je n’avais pas du séché, j’ai pris du bayonne tout simple)

Faire cuire les pommes de terre 15/20mn et les mixer.
Faire préchauffer le four à 150° (thermostat 5).
Chauffer l’eau avec le beurre, et verser sur les pdt avec la farine, le jambon et l’eau. Attendre que ça refroidisse et étaler sur un silpat en très fine épaisseur avec la forme que vous voulez donner à vos tuiles.
Faire cuire 8 mn.
Les miennes étant trop épaisses, c’était plutôt 20mn et elles n’ont pas durci…

Soupe de petits pois:
– 250g de petits pois frais (il doivent absolument être frais, sinon ne tentez même pas la recette)
– 20cl de fond blanc (j’ai utilisé un cube de fond de volaille dans 1 L d’eau bouillante et j’ai utilisé le reste pour le plat principal).
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– 3 cuillères à soupe de crème liquide (entière)
– du beurre
– 1 cuillère à soupe de sucre
– sel et poivre
– des feuilles de menthe fraîches

Cuire les petits pois à l’anglaise (en fait c’est tout simple: il faut attendre que l’eau bouille avant de les faire cuire), les passer sous l’eau et les mettre dans un mixer.
Chauffer fond blanc+crème liquide+beurre et verser sur les petits pois. Ajouter l’huile, le beurre, le sucre, la menthe découpée, le sel et le poivre. Mixer et ajuster si besoin est. Mettre au frigo/garder au chaud en fonction de ce que vous préférez.

Emulsion de pommes de terre:
– 150g de pdt bintjes
– 50g de fromage blanc
– 10g de sucre
– 10cl de crème liquide entière
– 5cl de lait
– sel

Cuire les pdt et enlever leur peau, les hacher.
Chauffer le lait+la crème liquide+ le sucre, verser sur la purée, mélanger, ajouter le fromage, du sel, mixer. Verser dans un siphon avec 3 cartouches de gaz et garder au chaud.

Quand vous servez, mettre l’émulsion sur la soupe, vous pouvez rajouter une feuille de menthe pour la déco.

Carl Marletti

3 Jul

As planned, i went to Carl Marletti’s pastry shop today. I had to taste the religieuse.

The shop in itself is quite small and with an agreable grey, but it seems that the best shops are always smaller than usual. I really like the neighborhood, it’s very lively.
The salemen are nice, smiling, all dressed in black. The wrapping is also really nice, simple, but nice just like the logo of the shop.

Now the desserts, because that’s why we’re here for. They’re a little smaller than those of Pain de sucre, which is great to finish your lunch without feeling heavy after eating 2 of them.

Lemon pie
rich shortcrust pastry, lemon and preserved lemon cream

This is a great lemon pie but i must say that it was too creamy for me. I prefer it when it’s a little more acid so i prefered the one from Pain de sucre that used both green and yellow lemon, but this one is more like a real lemon pie. My mother enjoyed it so really depends about what you like about lemon pie (smoothness and sweet lemon taste or raw pie and the real taste of lemon). I looked on Internet and as far as i know, this is considered as one of the best lemon pie in Paris, so you should try it.

Marie-Antoinette
Raspberry macaron, raspberry confit, fresh raspberries, rose cream

The macaron was really good, however i think the rose was a little too strong. This may be because we’re not used to the taste of rose, so we notice it really quickly and stronger than the other. However, each layer in itself is really good.

Caraïbe
Milk Tanariva chocolate mousse, passion fruit cream on a coconut praline crunchy

This one is really good and refined. The milk chocolate mousse was delicious and the dessert really light. My father said those are more desserts for tearoom, as they’re so tasty.

Charlotte
Carlotte with a strawberry cream and a rhubarb compote (and maybe some hazelnuts?)

Delicious as well. Unfortunately i can’t find the exact description of this dessert, so it’s not as well described as the others. While eating it, you can really feel all the fruits: first come the strawberry, then the taste of lightly acid taste of the rhubarb, and the mousse. This one is also really light.

Lily Valley
Puff pastry filled with violette cream, violet chantilly with a light blackcurrant/violet compote inside on a flaky pastry. Like a Saint-Honoré (more complex though).

Even if you don’t like violet you will like it. I don’t really like Saint-Honoré because of the puff pastry, but THIS puff pastry is just…Amazing! Tender, with a thin layer of “craquelin” (can’t find the proper translation, sorry) that make it a little crispy. And the cream isn’t too strong so the taste of violet is just as it should be, not too strong. The compote inside the chantilly also add some taste and the tacky pastry is really great too.

Coffee Religieuse
Puff pastry filled with strong coffee cream

Ok, now, let’s start the serious matters…The one that i was waiting for…OMG! The puff pastry is as the one of the Lily Valley, i don’t need to repeat myself about how good it is. But the coffee cream! The color is really different than what i’ve seen, a different marron, less sparkling and with some black grains (of coffee i suppose). This is the best i’ve even eaten. The cream is better than La pâtisserie des rêves. I mean, it goes better with this puff pastry so the allover taste is better than for the eclair.

To conclude, my parents prefered Pain de sucre to end a diner. This pastry shop is more refined than the former one so it’s better for teatime. Some desserts are better than other, but as for me, the religieuse and the lily valley is really worth the little trip.

Just like Pain de Sucre has its Baobab, this pastry shop has its puff pastry.

Carl Marletti
51 rue Censier
75005 Paris
open from Tuesday to Saturday: 10am-8pm
Sunday: 10am-1pm

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Comme prévu, je suis allée à la pâtisserie de Carl Marletti, pour pouvoir goûter la fameuse religieuse. La boutique à la devanture grise (un beau gris clair) est petite, mais j’ai l’impression que les meilleurs choisissent toujours des espaces tout petit. A croire que, plus c’est petit, plus les pâtisseries seront bonnes! J’aime beaucoup le quartier, animé (quartier étudiant oblige). Les serveurs habillés en noirs sont gentils, souriants, professionnels mais peut-être un peu moins décontractés que Pain de sucre. Quant au packaging, il reste très sobre, tout comme la boutique et le logo de la marque d’ailleurs.

Passons maintenant aux desserts, parce que c’est ce qui nous intéresse. Ils sont un peu plus petits, ce qui n’est pas plus mal pour finir un repas sans avoir le ventre trop plein, tout en en mangeant 2.

Tarte au citron
Pâte sablée, crème au citron et citrons confits

Il faut savoir que ces tartes au citron sont considérées comme unes des meilleures de la ville. Elle est très crémeuse, ce qui rend le gout du citron doux. Ma mère a aimé, mais pour ma part, ce n’est pas ce que je recherche en général dans une tarte au citron. Je préfère les tartes avec une pointe d’acidité, avec le goût du citron, du vrai. C’est donc pour ca que j’ai préférée celle de Pain de sucre (au 2 citrons d’ailleurs), moins crémeuse, mais avec un gout plus prononcé. Cela dépend donc de ce que vous recherchez dans une tarte au citron: le gout et l’onctuosité, dans ce cas, celle-ci est parfaite, ou un vrai gout de citron, une tarte plus “brute” si on peut dire, et dans ce cas je vous conseille plutôt Pain de Sucre.

Marie-Antoinette
Macaron à la framboise, confit framboise et framboises fraîches, crémeux à la rose

Ce gâteau-ci…Assez particulier. D’abord, il faut aimer les macarons. Personnellement, les biscuits à macarons ne sont pas mes préférés, je leur préfèrent les pâtes. Ensuite, cela ne tiens qu’à moi, que le goût de la rose est trop prononcé et fait disparaitre celui des framboises fraiches. Peut-être que cela vient du fait que ne mangeant pas souvent de la rose, le goût insolite se remarque tout de suite et devient plus fort. Le confit de framboise est très bon, le macaron aussi. Je trouve donc qu’il y a un déséquilibre entre le gout de la rose et celui des framboises. Si vous êtes fan de roses, allez-y!

Caraïbe
Mousse chocolat tanariva au lait, crémeux fruits de la passion sur un croustillant praliné noix de coco

Celui-ci est très bon et fin. La mousse au chocolat est très légère. Je n’ai pas pu gouter le crémeux fruit de la passion comme j’ai pioché dans l’assiette de mon père sur le côté du gâteau, mais d’après ses dires, c’était très bon.

Charlotte
Je n’ai pas trouvé la description, donc de tête et d’après les gouts: compote de rhubarbe et crémeux de fraise (avec des noisettes?)

Le plus fin des gâteaux du repas. On arrive à sentir tous les fruits un à un: d’abord le fraise, puis le petit goût acidulé de la rhubarbe qui est adoucit par une mousse légère. Un concentré de saveurs. A se demander pourquoi l’appeler charlotte, car ce nom courant ne lui fait pas -assez- honneur.

Lily Valley
Pâte feuilletée, chou à la crème de violette, chantilly à la violette et sa confiture cassis/violette. Un Saint-Honoré, en plus complexe

D’habitude, je ne suis pas très Saint-Honoré, j’aime la crème mais les choux….c’est lourds (oui oui je suis compliquée). Mais ici…CES choux sont à tomber à la renverse! Moelleux mais avec juste une fine couche de craquelin pour les rendre croustillants, et la crème légère à la violette, pas trop parfumée pour que le choux et la crème puissent quand même se sentir. La confiture au cassis dans la chantilly permet de rehausser le goût de cette dernière…C’est délicieux. Je ne me remet toujours pas de la pâte à choux. Pour une fois, de la vraie pâte! Les pièces montées prendraient tout leur sens avec cette pâte là! Je conseille vivement ce dessert, même si vous n’aimez pas la violette!
Le gout est beaucoup moins “chimique” et fort que celui de la religieuse à la violette que j’avais gouté chez Ladurée (j’avais été assez déçue d’ailleurs par cette religieuse).

Religieuse au café
Choux à la crème au café

Maintenant, la raison de mes 3 heures de voyage. Mon dessert par excellence: la religieuse. Je ne m’étalerai pas sur les choux, les mêmes que ceux de la Lily Valley. La crème au café est délicieuse, et la couleur est assez différentes de celles que j’avais pu voir auparavant, plus sombre et avec des grains noirs (de café je suppose). En tout cas, elle reste la meilleure. Je la préfère à l’éclair de La pâtisserie des rêves, car le choux est meilleur et le mélange des deux, sans le chocolat, fait resortir le café.

Ces desserts sont très fins, ils sont donc plus à manger pour une pause ou dans un salon de thé. Les choux valent vraiment le détour.

Carl Marletti
51 rue Censier
75005 Paris
ouvert du mardi au samedi de 10h à 20h
dimanche: 10h à 13h

François Benot’s Brownies

1 Jul

Here are some brownies! I haven’t made this recipe for a long time, maybe i should try to bake it again once in a while…

Brownies

Ingredients (6 people):
– 125g of dark chocolate 70%
– 110g of butter (100g soft)
– 100g of sugar
– 2 eggs (room temperature)
– 40g of sifted flour
– 10g of cocoa
– 60g of walnuts

  Melt down the dark chocolat in small pieces in bain-marie until it’s totally melt.
Preheat your oven on 170°C.

Work the butter and the sugar for 2/3 mn with a whisk, then add the first egg, mix again for 1 mn, then the second one the same way. Add the flour, the cocoa, the chocolate and the walnuts. Use the 10g of butter left for the mold.
Cook for 30/35mn and wait a while before turning it out.

You can keep it 3 days.

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Brownies

Ingrédients (6 personnes):
– 125g de chocolat noir 70%
– 110g de beurre ramolli
– 100g de sucre semoule
– 2 oeufs à température ambiante
– 40g de farine tamisée
– 10g de cacao
– 60g de noix concassées

Faire fondre au bain-marie le chocolat découpé en petits morceaux en remuant. Retirer du feu une fois complètement fondu.
Préchauffer le four à 170°C en position ventilée.
Travailler le beurre et le sucre 2 à 3 minutes avec un fouet jusqu’à ce que le mélange doit mousseux. Incorporer le premier oeuf, bien mélanger pendant 1mn, puis faire de même avec le second. Ajouter la farine, le cacao, le chocolat et les noix.
Utiliser le reste de beurre pour le moule, puis cuire 30 à 35mn. Attendre un peu avant de démouler.

Il se conserve 3 jours.

Le restaurant qui m’a mise dans mon Assiette

24 Jun

There are those simple yet delightful moments that make your life truly enjoyable. Yesterday night was one of these.

I have to thanks Jojo again for the restaurant (remember the person that is an expert concerning food?). I met up with my friends for a last-time restaurant session before our year abroad. We were all happy to see each other after more than a month. I had made a reservation for the restaurant and we arrived there quite early (8pm) for the usual customers, so there weren’t a lot of people at first.

The waiter was really nice, giving us some tips about “l’ordre du jour”, and so was the sommelier too. They gave us real butter with jam (they cut the jam nex to us, we could see the leg of the pig), with traditional bread from countryside. Those were just delicious, and we hadn’t even started!

So as starters, we took a green pea velouté and snails. It was the first time that i actually ate snail and it was: AWESOME!! My gosh the sauce that was going with it was wonderful too! The velouté was really fresh, with mint, so to start it was really great.

            

When we finished our starters, Jojo arrived, he was also dining out here with his friend! That was quite fun to see him there. My friends asked me to spy him to see what he was eating. I think he tried the risotto of  octopus and the same meat as the girls.
I bought some white wine to go with our dishes. One one my friend tried Barbet goatfish stuffed with thin ratatouille, the two other a belly of pork with its simmered vegetables, while i tried the Milk fed veal with its salted potatoes.

       

The wine was great, my veal was like butter! That was the first time that i ate a meat that was that tender! And the potatoes…in the veal sauce, with salt… all the vegetable were fresh, the carotts, the green peas. And the porc was awesome too, not too salty (i ate one piece of the porc+my veal). The fish was also really great, even if i’m not usually fond of ratatouille, i really liked it. Ok, to make it simple, i loved everything, it was just perfect.
For desserts, two girls went for the wild strawberries with fromage frais ice cream, one went for the chocolate souffléed, while i tried the rum baba to compare with the other one from last week. This rum baba was totally different since it was a real baba, and the sommelier gave me the entire rum bottle as i was free to choose as rum i wanted to pour into my baba. It was good but i poured too maybe a little too much rum i wasn’t expecting the alcool to flow this quickly. The rum was really good, but strong since it was an old one (6years). So when i tasted the wild strawberries, it was tasteless. Nevertheless the chocolate souffléed was not as chocolated as i expected it to be so it was quite good. I think if i can go there once again i’ll go fot this one.

 

 

I couldn’t resist to buy some cheese for the day after, it’s made from a fromager in Provence area:

Finally, Jojo gave us some cannelés that the chef had made, since he knew that i liked making those. But gosh, i can’t make them anymore! Those one were really good, i think it comes from the mould and the rum, the chef must used the traditional ones, that’s why they didn’t have the same color inside. I also noticed that the taste of rum was stronger than mine, but it can also be explained by the fact that i just drank some before… And we were able to take a picture with the chef, that is Jojo’s friend! I must say that the chef is David Rathgeber, he worked in Plaza Athenée, the Ritz, he was the second of Alain Ducasse and even recieved a Michelin star for an old restaurant. We can say that he’s one of the best cookers down on this earth. So i was really impressed when Jojo introduced me to him. He told me to go and see his friend Michalak since i liked pastries.  I had already planned to do it  but now, i’ll really do it!

L’Assiette
181 rue du Château
75014 Paris
open from wednesday to sunday

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Il y a ces moments tout simples et délicieux qui vous rendent vraiment heureux d’être là. Hier soir en faisait partie.

Je dois encore remercier Jojo pour l’adresse (rappelez-vous l’expert en nourriture dans Le pain de Sucre). Hier donc, j’ai revu mes amies pour une dernière session restaurant avant notre départ chacune dans un pays. Nous étions toutes contentes de nous retrouver après un mois. J’avais réservé un restaurant et nous sommes arrivées un peu tôt comparé aux habitués, donc il n’y avait pas grand monde au départ, ce qui était agréable pour papoter tranquillement. Ensuite le monde a fait que c’était encore plus pratique pour rire sans trop se faire entendre!

Le serveur était gentil, nous donnant des informations sur l’ordre du jour. Nous avons même eu le droit à du jambon fumé coupé devant nous avec la jambe de cochon, et du beurre salé. Le pain traditionnel me rappelle celui de Dordogne. En tout cas, il est clair vu le goût qu’il s’agissait de produits du terroir.
En entrée, nous avons pris velouté de petit pois (avec un soupons de menthe et pour moi il y avait une autre herbe mais je n’arrive pas à mettre la main dessus…de l’estragon? non…je sais pas) et escargots en pot et croutons dorés. J’ai gouté les escargots comme je n’en n’avais jamais mangé (oui je goute chez les autres, ça ne se fait pas ><): c’est excellent! J’ai adoré la sauce qui allait avec, un genre de pesto avec la petite tomate confite.

Jojo est venu à ce moment là, lui aussi venait manger ici ce soir avec son ami! Mes amies m’ont alors demandé de l’espionner pour voir ce qu’il prenait! Il me semble que c’était la suggestion du jour avec un risotto de poulpes et la même viande que les filles, l’échine de porc avec ses légumes mijotés (j’en ai mangé 1/4 pour les “aider” à finir le plat. Pour ma part, j’ai préféré un veau de lait avec ses pommes de terres (salée dans le jus de la viande: divin pour moi qui adore les pommes de terre). Le veau était comme du beurre, j’étais presque à me demander ce que le couteau faisait sur la table. Une autre amie a préféré le Rouget Barbet farci à la Niçoise, excellent choix également.
Avec ça, nous avons pris un vin blanc fruité, très bon (un peu mal à la tête le lendemain par contre) qui le sommelier nous avait recommandé.

Quant au desserts: fraises des bois et glace au fromage blanc pour deux, un soufflé au chocolat pour une autre et baba au rhum pour moi, histoire de comparer avec celui de la semaine dernière. Les desserts étaient plus “rustiques” qu’à la boulangerie, mais ils étaient tout à fait bons. Pour mon baba, j’ai carrément eu le droit à la bouteille entière à disposition et je dois dire que ça a un peu coulé, mais je ne m’y attendais pas! Il était assez fort (je l’ai gouté dans mon verre, Pouhaaaaaa ca pique!) mais très bon. La glace au fromage frais était très bonne mais j’ai gouté les fraises après le rhum, alors elles étaient assez insipides (ma faute). Le soufflé n’était pas trop chocolaté, ce qui était parfait pour moi!

Je n’ai pas pu résister à la tentation d’acheter un fromage pour plus tard, fait par un fromager de Provence, je l’ai partagé avec la mère qui aime aussi le fromage (mais comme on ne peut pas en prendre parce que, selon la 3e personne, qui se reconnaitra “ça puuuuuuuuuuuuuueeeeeee!”…).

Ensuite Jojo qui en était au café a eu la délicate attention de nous faire livrer des cannelés, comme il sait que j’aime en faire. Mais pour le coup, je n’en referai plus! Leur cuisson étaient assez différente de ceux que je fais, je pense que c’est du aux moules qui doivent être traditionnels ainsi que le rhum. Ils étaient plus forts que les miens niveau rhum pour le coup, mais le fait que je venais juste d’en boire peut y jouer.
Ensuite Jojo nous a présenté le chef, David Rathgeber, qui a travaillé au Ritz, au Plaza Athénée chez Ducasse pendant 12 ans, et qui a déjà reçu une étoile Michelin dans un autre restaurant. On peut donc dire qu’il fait partie des meilleurs chefs dans ce bas monde. Autant dire que j’étais assez impressionnée par le personnage! Et nous avons même eu une photo avec lui! Il m’a conseillée d’aller voir Michalak comme j’aime les patisseries, ce que j’avais prévu de faire.

Alors merci qui? Merci Jojo! 😀

L’Assiette
181 rue du Château
75014 Paris
ouvert du mercredi au dimanche

%d bloggers like this: